Nights of Arabia / Nuits d'Arabie

Publié le par Natou

Album THE FOURTH LEGACY (1999)
- Nights of Arabia -
 



 

  Extrait du DVD One Cold Winter's Night




Nuits d’Arabie

 

Venu de l’autre côté des eaux

Un royaume dans les sables

Infidèle au sultan

Un meurtre était proche

Défiée de survivre

Un héritage de peur

Éternelles légendes mystiques

Une pour chaque larme

 

Nuits d’Arabie

La reine a perdu son droit de vivre

Nuits d’Arabie

Son destin dans les lignes de l'histoire

Nuits d’Arabie

Un millier de contes et un pour la vie

Ce sont les nuits d’Arabie

 

Murmures au clair de lune

Un rassemblement dans les vallées

En cercle autour du feu

Pour entendre la fable de ces nuits

Se tenant sur le seuil

Le sommet des nuits assombries

La séduction du chasseur

L'esclave retrouve sa puissance

 

"Perdu dans une ombre

Efface les pêchés que j’ai commis

Accorde-moi dans les cieux

La pitié pour mon sort"

 

Nuits d’Arabie

La reine a perdu son droit de vivre

Nuits d’Arabie

Son destin dans les lignes des histoires

Nuits d’Arabie

Un millier de contes et un pour la vie

Ce sont les nuits d’Arabie

Shéhérazade, ne mourra jamais

 

Le sultan cède son faible cœur

Son amour pour la reine est plus grand que ce qu'il ne pourra jamais connaître

"Il est aisé de te laisser emplir mes nuits

Quelqu'un à toucher, quelqu'un à serrer,

Quelqu'un à sentir, quelqu'un à aimer"

 

"Je suis ici pour mourir seule

Les voix venues du Ciel

Entendent mon appel éveillant mon âme

Pardonne-moi pour ce que j’ai fait"

 

Défiée de survivre

Un héritage de peur

Éternelles légendes mystiques

Une pour chaque larme

 

 

Chanson inspirée des Mille et Une Nuits : Le sultan, déçu par l'infidélité de son épouse, la fait mettre à mort, et afin d'éviter d'être à nouveau trompé, il décide d'assassiner chaque matin la femme qu'il aura épousée la veille. Shéhérazade, la fille du grand vizir, se fait désigner pour épouser le sultan et, aidée de sa sœur, elle raconte chaque nuit au sultan une histoire dont la suite est reportée au lendemain. Le sultan ne peut se résoudre alors à tuer la jeune femme ; il reporte l'exécution de jour en jour afin de connaitre la suite du récit commencé la veille. Peu à peu, Shéhérazade gagne la confiance de son mari et finalement au bout de mille et une nuits, il renonce à vouloir la tuer.

 

Publié dans Kamelot

Commenter cet article

Chris 28/03/2010 22:19


Merci pour la traduc !! Et très intéressant la petite histoire, je ne la connaissais pas !